Les plantes allélopathiques

Ce terme complexe définit les inter-actions biochimiques entre les plantes ou les micro-organismes les entourant. Ces interactions se font par l’intermédiaire de composés dits allélochimiques, libérés par la plante dans son milieu. Ces activités peuvent être à tendance positives comme lors de l’échange d’informations pour se protéger d’un stress ou d’un prédateur, ou négatives. Aujourd’hui, l’allélopathie est principalement reconnue pour son intérêt dans la maîtrise de l’enherbement (effet inhibiteur sur la germination et la croissance des adventices). Elle est utilisée dans les rotations des cultures, en interculture avec les couverts végétaux, en mulch ou encore au travers de bioherbicides.

Afficher tous les 3 résultats