Page en cours de relooking ..... patience 😉

 L’AMAP :

Depuis septembre 2016 la ferme a intégré  l’AMAP de Saint-Sulpice, système de distribution de paniers de légumes diversifiés sous forme d’abonnement, qui met directement en relation consommateurs et producteur.

La livraison a lieu tous les lundis de 18h à 19h dans la cour de l’ancienne école de Lauzerville (à côté de la Mairie).

Vous pouvez vous inscrire directement sur le site de l’AMAP : AMAP DE SAINT SULPICE

Présentation de l’AMAP : 

L’AMAP de Saint Sulpice est une Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne ayant pour objectif de préserver l’existence et la continuité des fermes de proximité dans une logique d’agriculture durable, c’est-à-dire une agriculture paysanne, socialement équitable et écologiquement saine, de permettre à des consommateurs d’acheter à un prix juste des produits d’alimentation de qualité de leur choix, en étant informés de leur origine et de la façon dont ils ont été produits, et de participer activement à la sauvegarde et au développement de l’activité agricole locale dans le respect d’un développement durable.
Elle réunit un groupe de consommateurs et un agriculteur de proximité autour d’un contrat dans lequel chaque consommateur achète en début de saison une part de la production qui lui est livrée périodiquement à un coût constant.
Le producteur s’engage à fournir des produits de qualité dans le respect de la charte des AMAP.

Qu’est-ce qu’une AMAP

Le sigle AMAP signifie Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne.

Une AMAP est une association formée par des consommateurs et un agriculteur désirant construire ensemble un partenariat autour de la vente directe de produits par abonnement. Un comité de bénévoles est formé parmi les consommateurs pour gérer la vie de l’AMAP et pour décharger le producteur de certaines tâches (gestion des abonnements, organisation des distributions et des animations) afin que ce dernier puisse se concentrer au maximum sur la qualité de ses produits.

Le concept d’Agriculture Paysanne a été développé par la Confédération Paysanne. Il s’agit de promouvoir une agriculture qui répond aux différents besoins de la société actuelle.

– Améliorer la qualité nutritionnelle, sanitaire et gustative de l’alimentation,

– Remettre du lien entre les consommateurs et les producteurs, pour une plus grande transparence sur les processus de fabrication des produits, pour permettre aux consommateurs de retrouver « le lien à la Terre » et de comprendre la réalité des contraintes des paysans,

– Retrouver un lien social entre habitants des communes rurales de plus en plus menacées,

– Préserver le cadre naturel de vie dans les campagnes, le paysage et aider à la gestion du territoire, en limitant les constructions de zones industrielles ou commerciales, en maintenant les agriculteurs actifs dans les zones agricoles,

– Participer à la protection de la qualité et de la diversité du milieu naturel, en choisissant des techniques respectueuses de l’environnement, en produisant des espèces et variétés plus nombreuses que celles proposées par la grande distribution, en favorisant des échanges locaux pour une moindre utilisation des carburants.

Pour toutes ces raisons, des AMAP se sont montées un peu partout en France. Le concept d’AMAP a été importé des Etats-Unis et du Japon par Denise et Daniel Vuillon en 2001, à Aubagne (AMAP des Olivades). ILs sont producteurs à Ollioules (Var-83). L’Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne est un partenariat fondé sur un engagement réciproque et solidaire sur le long terme, entre un groupe de consommateurs et un fermier qui pratique une agriculture saine.

Il s’agit de créer une nouvelle forme d’économie plus juste, plus solidaire et plus durable. C’est une prise de responsabilité réciproque de la part des « mangeurs » et des paysans, pour restaurer l’agriculture locale et lui assurer une pérennité.

Ainsi, en début de saison, un contrat écrit individuel est passé entre le producteur et le consommateur. Y sont inscrits les produits, le coût, la durée et les modalités de distribution.

Le producteur s’engage à livrer les produits selon les termes du contrat. Il participe à la vie de l’AMAP et à l’organisation des distributions, des pique-niques et des ateliers pédagogiques, ouvre son exploitation aux visites des Amapiens.

Le consommateur paye d’avance la production en une ou plusieurs fois. Il s’engage à participer aux activités de l’association et au fonctionnement des distributions. Au début du contrat, il effectue une visite de la ferme. Et dans le courant de la saison, il peut lui être proposé différents ateliers pédagogiques.

L’AMAP permet d’organiser ce lien entre les producteurs et les consommateurs. Elle gère les différents contrats, organise les distributions, les visites de fermes et les ateliers pédagogiques. Ces ateliers sont l’occasion de partager un peu la vie de l’exploitant et son travail, et ainsi de vivre concrètement, le temps d’une demi-journée, les aléas et les joies de la vie de son producteur.

Ce système permet de :

– Procurer aux paysans un revenu stable, équitable et à l’abri des fluctuations des marchés et assurer la pérennité de leur entreprise. Le paiement d’avance permet au fermier d’avoir les fonds nécessaires à l’achat des intrants et d’établir plus sûrement son budget prévisionnel (autre condition de la pérennité).

– Favoriser la transmission des fermes et l’installation de nouveaux paysans dans de bonnes conditions économiques et sociales.

« Pense à celui qui a planté l’arbre dont tu manges les fruits. » Proverbe vietnamien

Charte des AMAP